June 24, 20201

/
Reprendre la lecture

Progression dans le chapitre

Suite à la pandémie de Covid-19 qui a frappé la France de plein fouet et au confinement imposé par la situation sanitaire à partir du 17 mars, la Croix-Rouge française s’est rapidement mise en ordre de marche pour assurer la continuité de ses missions essentielles et aider les personnes vulnérables tout au long de cette crise. A travers des reportages et interviews réalisés à différents moments de la crise, découvrez le panorama des actions menées sur le terrain par nos bénévoles, étudiants et salariés depuis le début de l'épidémie.

Missions de prévention auprès du grand public

Dès le début du mois de mars et pendant toute la durée de la crise, la Croix-Rouge française s’est fait le relais des messages d’information et de prévention diffusés par les pouvoirs publics. Sur le site national www.croix-rouge.fr et les médias sociaux, les équipes de la communication ont relayé les gestes barrières (lavage des mains, distanciation sociale, port du masque, etc.) afin de permettre à chacun de se protéger et de protéger ses proches, tandis que sur le terrain, les acteurs Croix-Rouge contribuaient au respect et à la promotion de ces comportements sanitaires et civiques.

 

Dans le même temps, la priorité était de protéger nos équipes pour leur permettre d’assurer la continuité de leurs missions dans un contexte très dégradé. Pour ce faire, des formations aux gestes barrières ont été mises en places auprès des bénévoles et l’ensemble du réseau a pu bénéficier rapidement de guides et fiches conseils, élaborées notamment par la direction de l’urgence et des opérations de secours, leur permettant d’adapter leurs missions à ce contexte d’intervention inédit.

Soutenir les structures sanitaires et les secours publics

 

Nuit et jour, au plus fort de la crise, nos équipes sont allées sur le terrain pour soutenir les structures hospitalières et les secours publics en première ligne de la lutte contre l’épidémie. Nos volontaires ont ainsi renforcé les équipes des centres « 15 » et « 18 » pour l’accueil et l’orientation des malades et participé aux secours d’urgence à la personne pour soulager les pompiers et le SAMU.

 

En parallèle, afin de désengorger les hôpitaux saturés, notamment dans le Grand Est et en Ile-de-France, les équipes de la Croix-Rouge française se sont mobilisées pour assurer l’évacuation sanitaire et le transport en TGV médicalisé des malades atteints du Covid-19.

 

Urgence COVID19

Dès la première semaine de confinement, la Croix-Rouge française a lancé un appel à dons auprès du grand public et de ses partenaires privés. Destiné à permettre à l’association de pérenniser ses activités traditionnelles ainsi que les dispositifs innovants spécifiquement créés en réponse à cette crise sanitaire, cet appel à la solidarité se décline autour de quatre thématiques : la lutte contre l’isolement des personnes dans nos établissements ; l’assistance aux personnels soignants et secouristes ; la lutte contre l’isolement social des personnes confinées ; l’aide aux victimes de la grande précarité dans un contexte dégradé.

Une mobilisation exceptionnelle des établissements

Au sein de nos établissements et services sanitaires, sociaux et médico-sociaux ainsi que nos instituts régionaux de formation sanitaire et sociale, le déclenchement du plan bleu ou du plan blanc a permis de prendre les mesures d’organisation nécessaires pour faire face à cette crise  exceptionnelle, grâce à des professionnels pleinement mobilisés. Certaines de nos équipes ont ainsi poursuivi leur travail dans des conditions très difficiles, ayant à cœur de protéger les personnes en situation de vulnérabilité que nous accueillons : personnes âgées, personnes malades, personnes en situation de handicap…

 

Dans la filière sanitaire, les établissements de médecine-chirurgie-obstétrique (MCO), de soins de suite et de réadaptation (SSR) ainsi que d’hospitalisation à domicile (HAD) ont constitué des éléments de réponse essentiels à la crise, permettant de soulager le plus tôt possible les établissements en première ligne dans la prise en charge des patients Covid et d’organiser les modalités des prises en charge de moyen et long termes.

 

 

Dans l’ensemble des établissements qui accueillent près de 3 300 personnes âgées et 3 600 personnes en situation de handicap, si les équipes ont pris soin de faire respecter les mesures barrières en vigueur (confinement dans les chambres, interdiction des sorties et des visites, etc.), elles ont également veillé à maintenir un lien social essentiel, en assurant un contact téléphonique régulier avec les familles et les proches.

 

Dans la filière petite enfance, plusieurs crèches sont restées ouvertes, notamment dans la région Grand Est, afin d’accueillir des enfants de personnels de santé ou personnels prioritaires, comme ceux de la protection de l’enfance.

 

 

Au sein de la filière formation où tous les établissements ont dû fermer leurs portes, certains des Instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) ont mobilisé leurs étudiants de 3e année pour renforcer les équipes des 34 EHPAD de la Croix-Rouge française sur le territoire.

 

Venir en aide aux victimes de la grande précarité

 

A l’heure où nombre de services publics et d’acteurs sociaux se sont vus obligés d’interrompre leur accompagnement, les personnes isolées et vulnérables ont été les premières laissées de côté. C’est pourquoi, plus que jamais, la Croix-Rouge française a fait de l’aide aux personnes exclues sa priorité en maintenant et en adaptant ses activités d’aide alimentaire et de lutte contre les exclusions – Samu sociaux, accueils de jour, centres d’hébergement, etc.

 

Pour répondre à la crise sanitaire et sociale, la Croix-Rouge française a également développé de nouvelles activités, comme la mise en place de 35 centres d’hébergement spécialisé (CHS) sur tout le territoire, soit près de 1 200 places mobilisant plus de 200 salariés et bénévoles. Sur place, les équipes ont accueilli et pris en charge les personnes sans-abris contaminées par le Covid-19, dont l’état de santé ne nécessitait pas d’hospitalisation.

Innover pour maintenir le lien social des personnes isolées

Pour répondre à la crise Covid-19 et aider les plus fragiles, notre association a mis en place, dans tous les départements, un dispositif exceptionnel baptisé « Croix-Rouge chez vous » (www.croixrougechezvous.fr), qui s’adresse aux personnes vulnérables en situation d’isolement social.

 

 

En composant le 09 70 28 30 00, les appelants sont mis en relation avec des bénévoles de la Croix-Rouge spécialement formés, qui leur proposent deux services : un service d’écoute et de soutien psychologique (« Croix-Rouge Ecoute ») et un service de livraison à domicile de produits de première nécessité : denrées alimentaires, produits d’hygiène et médicaments sur ordonnance, qui restent la plupart du temps à la charge du demandeur. Pour les plus démunis, un système de « paniers solidaires » a été mis en place.

« Confinés et solidaires » : le bénévolat de voisinage

A l’heure où la plupart des Français étaient confinés chez eux, la Croix-Rouge française a lancé un appel à la solidarité de tous, encourageant plus que jamais l’entraide entre voisins !

 

Dans cette optique et en collaboration avec la dessinatrice Pénélope Bagieu, elle a imaginé un dispositif autour d’une affiche à télécharger, imprimer puis accrocher dans les parties communes des immeubles pour faciliter le bénévolat de proximité. Sur chacune de ces affiches figuraient plusieurs actions de solidarité à mettre en place entre voisins : mutualisation des courses, partage du wifi, préparation de bons petits plats, création d’une discussion en ligne…

 

Le dispositif a également été décliné sur les médias sociaux, où chacun a pu partager l’action qu’il avait menée grâce au hashtag #ConfinésEtSolidaires. Une nouvelle forme d’engagement créative et facile à mettre en place !

4La Croix-Rouge française en première ligne de la lutte contre le Covid-19