June 24, 20201

/
Reprendre la lecture
Témoignage de Nicolas Méot, bénévole à la Croix-Rouge du 11e arrondissement de Paris et chef d’équipe pour les maraudes.

 

« Au début du confinement, plusieurs associations ont été contraintes de revoir leur fonctionnement, de limiter voire cesser les distributions alimentaires. Les personnes sans-abri que nous rencontrons chaque semaine avaient donc vraiment besoin de nous car elles avaient faim… Pour commencer.

 

Les premières semaines, nous leur avons apporté de la nourriture, tout en ayant avec elles de nombreux échanges. Les rues étaient vides, la ville étrangement calme… Les femmes et les hommes rencontrés étaient généralement contents de nous voir arriver pour discuter, maintenir un lien social si important. Et, même si nous portons un masque, on sait désormais sourire avec les yeux. »

 

3Nicolas Méot, bénévole à la Croix-Rouge de Paris